To do list de la rentrée

To do list de la rentrée

Sans attendre d’être débronzée, on peut prendre rdv chez son dermato pour :

  1. Effectuer une analyse complète de la peau du visage (hydratation, nombre de pores dilatés, rougeurs, taches, rides).
  2. Débuter un programme cosmétique adapté à sa peau.
  3. Programmer un peeling superficiel combiné à une LED pour conserver l’éclat de sa peau. Irremplaçable pour prolonger la bonne mine, resserrer les pores et uniformiser le teint.
  4. Prévoir 2 à 3 séances de micro needling associées à des LED pour stimuler la régénération cellulaire et réparer les dégâts de l’exposition solaire.
  5. Penser aussi à faire un peeling sur le corps, moins connu et pourtant efficace pour éliminer les zones rugueuses sur les bras, les fesses ou les cuisses.
  6. Checker ses grains de beauté ; tout changement de forme, de couleur ou de contours doit faire consulter.
  7. Epiler au laser ses jambes encore bronzées est possible avec certains appareils.
  8. Réhydrater sa peau en profondeur avec une injection de Skin Boosters™ car la peau souffre de déshydratation au retour de vacances.
  9. Détatouer au laser un tatouage indésirable.
  10. Traiter le masque de grossesse (mélasma) loin d’être réservé aux femmes enceintes. Préparation dépigmentante et peelings superficiels à commencer dès la rentrée.

Eviter la poussée d’acné de la rentrée !

Eviter la poussée d’acné de la rentrée !

La rentrée signe souvent le retour des boutons voire de poussées d’acné qui n’est pas réservée aux adolescents ; on estime que près de 40 % des femmes sont touchées par ce problème. Il est très important, après le répit de l’été, d’opter dès le retour des vacances pour des soins adaptés pour celles qui ont tendance à présenter des points noirs et micro kystes accompagnés ou non de poussées de boutons.

A la maison :

– Nettoyer la peau avec des produits doux : eau micellaire ou lait démaquillant systématiquement rincés avec une pulvérisation d’eau thermale même si les produits son affichés sans rinçage.
– Appliquer le matin une crème non grasse : Hydrater ne veut pas dire graisser ! La peau est épaissie et asséchée après l’’été, et toutes les peaux même les peaux mixtes ou grasses ont besoin d’eau ; choisir des textures gels ou des émulsions légères
– Privilégier le soir un soin plus ou moins concentré aux AHA (Acides de fruits) pour éliminer les microkystes et éviter les poussées de boutons de la rentrée

Au cabinet du dermato

Le soin de la rentrée est clairement le peeling superficiel combiné aux LED, même pour les peaux sans problèmes. Ce soin combiné:

  • Redonne immédiatement de l’éclat à la peau,
  • Resserre les pores
  • Unifie le teint,
  • Elimine points noirs et micro kystes.

La peau sera préparée par des crèmes spécifiques aux AHA dans les 15 jours qui précèdent la séance.
Ces peelings peuvent être effectués même sur peau bronzée, pendant la pause déjeuner, car il n’y a pas de cicatrisation.
Pour un effet durable, planifiez au 3 à 4 séances espacées de 3 semaines.

Prolonger la bonne mine de l’été

Il est impossible de prolonger son bronzage, mais on peut sublimer l’éclat de sa peau.

Seul le rayonnement UV peut déclencher le bronzage par les cellules spécialisées de la peau, les mélanocytes. Dès que l’on n’est plus exposé(e) au soleil, le bronzage s’élimine progressivement avec la desquamation naturelle de la peau, c’est-à-dire entre 15 jours à 3 semaines. Néanmoins, il est possible de conserver la bonne mine de l’été, avec des gestes ciblés à la maison et/ou chez le dermato.

  1. Exfolier la peau du visage
  • Nettoyer la peau en douceur : lait ou eau micellaire et finir avec une eau thermale en pulvérisation ; séchage par tapotements avec une serviette.
  • Appliquer le matin, un sérum à base de vit C suivie d’une crème hydratante légère adaptée à son type de peau.
  • Opter le soir pour une crème plus ou moins concentrée en AHA (en fonction de la sensibilité de sa peau).
  • Effectuer une 1 à 2 séances de peeling superficiel chez son dermato combinée à des séances de LED.
  1. Hydrater le corps
  • Effectuer un gommage pour faciliter l’élimination des cellules mortes.
  • Hydrater quotidiennement la peau pour éviter que la peau ne pèle rapidement.
  • Soigner ses pieds : ils sont souvent secs voire fissurés sur les talons : gommage et baume relipidant obligatoire.
  1. Gainer les cheveux
  • Ils sont souvent secs après le soleil et l’eau de mer : shampoing doux et masque après shampooing obligatoire pour retrouver éclat et douceur.
  1. Privilégier une alimentation bonne mine
  • Privilégier les fruits et légumes rouge-orangé, riche en béta carotène, anti oxydant.
  • Manger 2 fois par semaine des poissons gras riche en Oméga 3, bons pour hydrater la peau.
  • Choisir des œufs enrichis en oméga 3 et sa richesse en vit B, indispensable pour fabriquer la kératine du cheveu.
  • Prolonger encore quelques semaines, 3 semaines environ, la prise de gélules solaires.

Et on proscrit toute séance d’ UV sous peine d’abîmer sa peau !

Testez vos connaissances pour des vacances réussies, suite…

Testez vos connaissances pour des vacances réussies, suite…

Deuxième épisode : les bobos de l’été ou comment les traiter ou les éviter !

1. On oublie la plongée sous marine si on a des poussées d’urticaire quand il fait froid.
VRAI, car on peut déclencher une poussée d’urticaire généralisé. On ne peut non plus éliminer les bourrelets disgracieux avec la cryolipolyse.
2. On soulage la piqûre d’une vive en approchant une source de la chaleur.
VRAI, le venin de la vive est détruit par la chaleur d’une cigarette par exemple.
3. On désinfecte systématiquement la plaie après de piqûres d’oursins.
VRAI, car les épines pénètrent très profondément sous la peau.et ont tendance à s’infecter.
4. On ne s’allonge jamais directement sur le sable des plages tropicales.
VRAI car vous pouvez être infecté par des parasites issus des déjections des chiens errants (larva migrans).
5. On frotte la peau en cas de piqures de méduses pour enlever les résidus restés sur la peau .
FAUX : surtout pas sur la peau car cela augmente la douleur. Il faut rincer la peau à l’eau.
6. L’eau de mer fait tout cicatriser
FAUX, au contraire le sel de l’eau creuse les plaies ; on les protège avec un pansement waterproof quand on se baigne.
7. Les moustiques piquent uniquement le soir
FAUX ; certains moustiques piquent aussi la journée ; on se protège la journée avec des vêtements couvrants dans les zones à risque.
8. Le bouton d’herpès du début de vacances est inévitable.
FAUX ; on évite le bouton d’herpès du début de vacances en suivant un traitement préventif 48H avant de partir au soleil, connu pour déclencher des poussées chez certain(e)s.
9. L’exposition solaire guérit l’acné.
FAUX ; l’acné est plutôt améliorée avec l’exposition solaire mais attention au retour ! on choisit aussi une crème solaire non grasse.
10. Il faut penser à traiter son Pityriasis Versicolor avant de partir.
VRAI , sauf si on veut ressembler à un dalmatien à la rentrée : bronzé autour des taches et blanc sur les zones de champignon.

Testez vos connaissances pour des vacances réussies

Testez vos connaissances pour des vacances réussies

Premier épisode : le bon usage de la protection solaire !
On croit tout savoir sur la protection solaire ; faites le test…

1. On peut ré utiliser les crèmes solaires de l’année dernière.
FAUX, car elles perdent de leur efficacité ; normalement il ne devrait rester de produit solaire de l’an dernier…
2. La seule façon efficace de se protéger du soleil est l’usage régulier de votre protection solaire.
FAUX, la protection vestimentaire, mais aussi chapeau et lunettes est la plus efficace.
3. On ré applique le produit solaire toutes les deux heures.
VRAI ; pour se rapprocher de l’indice (SPF) noté sur l’emballage. Il faudrait, idéalement, appliquer 2mg de produit par cm2 de peau.
4. On stoppe la protection solaire lorsque l’on est bronzé(e).
FAUX ; la protection solaire évite non seulement le coup de soleil, mais prévient aussi le vieillissement de la peau et le risque de cancer cutané.
5. On prépare sa peau avant les vacances avec quelques séances d’UV.
FAUX ; les séances d’UV en cabine ne font que s’ajouter aux effets néfastes du soleil et majorent les risques de vieillissement prématuré et de cancer cutané.
6. Les expositions solaires importantes de l’enfance et l’adolescence majorent le risque de cancer cutané.      VRAI ; le fait d’avoir vécu, jeune, dans un pays à fort ensoleillement et/ou d’avoir eu de gros coups de soleil augmente le risque de cancer cutané à l’âge adulte.
7. On ré applique le produit solaire après chaque bain.
VRAI ; le bain et surtout le séchage éliminent une partie du produit solaire.

Affiner sa silhouette : l’été se prépare maintenant !

Affiner sa silhouette : l’été se prépare maintenant !

L’essayage du maillot de bain approche, êtes-vous prêt (e) à aimer votre silhouette sous tous les angles ?

Réduire les amas graisseux sans chirurgie
Les amas de graisses localisées sur le ventre et les hanches sont très difficiles à éliminer malgré l’exercice physique et/ou les régimes. Il est désormais possible d’éliminer les poignées d’amour, les bourrelets sous le soutien–gorge, les amas graisseux des hanches, du ventre ou des cuisses en 1 seule séance, durablement et sans recours à la chirurgie.

Comment ?
Grâce à un refroidissement contrôlé, les cellules graisseuses sont détruites et éliminées naturellement et progressivement par les cellules de l’organisme. Un seul appareil, Coolsculpting, est agrée par la FDA et possède un marquage CE, garanties de son efficacité et de la sécurité de l’appareil.

Comment se déroule une séance de cryolipolyse ?
Après avoir déterminé la/ou les zones à traiter, l’applicateur aspire le bourrelet à traiter. Il n’y a pas de douleur mais un possible inconfort avec des picotements lors de l’installation du froid est possible. La séance dure 35 minutes et se termine par un massage énergique (pas très agréable L) de la zone traitée.

Pour aimer sa silhouette sous tous les angles : 25 à 40% de graisse en moins !
En principe ,1 seule séance est suffisante. Elle permet d’obtenir une réduction de 25 à 40 % des cellules graisseuses. La silhouette s’affine dans les semaines qui suivent la séance. Le résultat définitif est visible dans les 3 mois.

Cerise sur le gâteau : la peau est plus ferme, de 25 à 30% . Cette amélioration, s’explique par une induction de la fabrication de collagène du fait de l’étirement de la peau pendant la séance.
C’est un argument de plus en faveur de la cryolipolyse versus la liposuccion ! En effet, après une liposuccion, on n’observe pas d’amélioration de la qualité de la peau !

 

 

Médicaments et soleil : attention, danger !

medicaments et soleil

Médicaments et soleil : attention, danger !
Certains médicaments sont dits photo sensibilisants. Cela signifie que certaines molécules peuvent être activées avec une exposition aux UV et provoquer un coup de soleil ou un eczéma pour des expositions solaires, même en ville. Penser à demander à son médecin ou à son pharmacien avant de s’exposer à une terrasse de café dès le printemps !

Parmi les classes de médicaments photo sensibilisants :

  • Certains anti-dépresseurs,
  • Anti-inflammatoires,
  • Certains anti hypertenseurs (beta bloquants, inhibiteurs calciques),
  • Médicaments contre le diabète,
  • Certains antibiotiques (cyclines, sulfamides, fluoroquinolones),
  • Diurétiques,
  • Rétinoïdes.

Un cou de rêve

avoir un cou de reve dermomedicalcenter

La douceur revient, on va montrer son cou.
Comment s’y préparer afin d’avoir un cou de rêve ?

La peau du cou est fine et fragile. Elle se ride, se pigmente, perd de son élasticité assez tôt dans la vie mais ce n’est pas inéluctable ; des solutions existent ! 

  • IPL sur la pigmentation rouge /brun sur les faces latérales du cou. Comptez 2 à 3 séances de lumière intense pulsée ( IPL) espacées d’un mois. En prime, la zone est rajeunie du fait de la stimulation de la fabrication de collagène
  • Injection de Skin Boosters sur les ridules : un programme de 3 séances de Skin boosters (acide hyaluronique très fin) espacées de 15 jours améliorent le lissage de cette zone.
  • Injection de Botox ®sur les cordes platysmales. Elles correspondent aux plis verticaux sous le menton et sont liés à la contraction du muscle très large qui enveloppe le cou. L’injection de toxine botulique réduit cette hyper contraction. Résultats progressifs dans les 15 jours.
  • Cooslculpting® pour redessiner l’ovale du visage. L’amas graisseux qui empâte le bas du visage est réduit de 25 à 40% en 1 seule séance grâce à l’application de froid qui élimine les cellules graisseuses. C’est la fin du double menton !

Mois de mai : on checke ses grains de beauté

checker ses grains de beaute dermomedicalcenter

Cette année encore, le mois de mai est l’occasion de checker ses grains de beauté chez son dermatologue.

Rappelons que les cancers cutanés sont en augmentation avec 80 000 nouveaux cas par an, en France. Il y a deux grands types de cancers cutanés qui représentent à eux seuls 90% des cancers cutanés.

  • Les cancers baso-cellulaires (70 % de l’ensemble des cancers cutanés) se développent localement et leur diagnostic précoce évite les cicatrices importantes.
  • Les cancers épidermoïdes (20%) sont plus agressifs, ils doivent être diagnostiqués précocement car ils peuvent métastaser.
  • Les mélanomes cutanés représentent 10 % des cancers de la peau. Ils peuvent apparaître sur une peau saine (70 à 80 % des cas) ou résulter de la transformation maligne d’un nævus.

Le facteur favorisant le plus important est l’exposition aux rayons UV.
Les autres facteurs prédisposant sont :

  • une peau claire et des cheveux clairs,
  • un long séjour dans des pays à fort ensoleillement durant l’enfance,
  • des coups de soleil,
  • des antécédents familiaux de cancers cutanés,
  • la présence de nombreux grains de beauté,
  • les séances d’UV en cabine.
  • certaines professions sont plus à risque car l’exposition aux UV est inévitable comme marin, agriculteur, moniteur de ski.

D’où l’importance du dépistage régulier de l’ensemble de la peau par son dermatologue mais on insiste aujourd’hui sur l’importance de l’auto- dépistage.

Réussir son épilation laser

epilation laser dermomedicalcenter

Le temps des jambes nues approche, on s’y prépare en programmant une épilation laser !

Comment ça marche ?
Les lasers dépilatoires ciblent la mélanine de la tige du poil et de sa racine. C’est pourquoi les poils blonds ou blancs ne peuvent en bénéficier. Il faut 3 à 6 séances sur chaque zone à épiler suivies éventuellement d’un traitement d’entretien pour réduire de 80% une pilosité brune sur une peau claire. Le laser de référence pour l’épilation est le laser Alexandrite ; le laser NdYag permet des épilations sur peaux foncées ou bronzées. Les lasers sont plus efficaces, moins douloureux et nécessitent moins de séances que la lampe flash ou lumière pulsée. Pour un résultat optimal, les séances doivent être régulières, dès que la repousse est présente. L’intervalle entre deux séances sur les jambes : 6 à 8 semaines. On calera la dernière séance 10 jours avant le départ au soleil pour être tranquille pendant les vacances.

L’épilation laser n’est pas réservée aux femmes !
Les hommes y ont aussi recours. Si votre homme veut arborer un dos lisse à la plage, c’est maintenant que cela se prépare. Attention cependant, le « zéro poils » est difficile à obtenir car les poils du dos et du torse sont implantés profondément. La persistance d’un duvet sera considérée comme un excellent résultat sur ces zones L’épilation laser est aussi la solution pour les poussées de boutons récidivantes de la barbe.

A savoir avant une épilation

  • On ne fait pas d’exposition solaire ni de séance d’UV, 4 semaines avant et dans les 10 jours qui suivent la séance laser.
  • On n’applique pas d’auto-bronzant sur la zone à traiter dans les 10 jours précédant la séance.
  • On évite de décolorer la zone à traiter.
  • On range sa pince à épiler et la cire 2 semaines pendant le traitement, rasage ou crèmes dépilatoires sont autorisées entre les séances.
  • On rase les poils 5 à 7 jours avant la séance.